2009 Robin des toits

PRESSE-OCEAN Février-Avril 2009

CHAMP DE MARS/MADELEINE

UNE PROTHÈSE POUR LA CHEMINÉE – Stéphane Pajot

Trois antennes relais pour un opérateur téléphonique vont être glissées dans la cheminée des bains-douches de l’allée Baco. Pour ce faire, trois mètres de ladite cheminée seront arasés avant d’être reconstruits en résine. Des riverains s’inquiètent. Marie-Paule, Antoine, Marie-Pierre ou Patrice vivent ou travaillent dans le quartier des Olivettes. Ils se réunissent dans le pittoresque troquet des « bains douches » pour concocter le journal de quartier. Voilà quelques jours, ils ont été bien surpris d’apprendre qu’une antenne de téléphonie allait être installée dans l’ultime cheminée du quartier des Olivettes », celle des derniers bains douches en fonction de Nantes. Et surtout qu’elle allait perdre trois mètres de son « tuffeau pour du plastique. Cela nous choque », résume Marie-Paule, « avec ce que l’on entend sur la nocivité des antennes, on se demande pourquoi on est pas plus informé »

Une charte signée

« Tout a été fait dans les normes », souligne l’adjoint à l’urbanisme et du quartier, Alain Robert. La cheminée sera reconstruite à l’identique. « Esthétiquement , ça ne changera rien ». Quand aux nuisances téléphoniques, « le projet est conforme à la réglementation. Une charte a été signée avec les opérateurs de téléphonie mobile qui détermine la puissance autorisée et l’orientation des champs magnétiques ».

————————————————————————————

PRESSE-OCEAN MARS 2009

TELEPHONIE. Une pétition contre un projet d’antenne

LA CHEMINÉE DE LA DISCORDE

Un collectif invite à pétitionner pour garder une cheminée et en savoir plus sur la puissance d’une antenne.

Sur le permis de construire apposé sur le vieux bâtiment, on y lit cette petite phrase: « pose de trois antennes dans cheminée bains douches ». Renseignement pris, la cheminée de ces fameux bains douches, va être arasée de trois mètres puis reconstruite à l’identique en résine afin d’y glisser lesdites antennes.

Contacté la semaine dernière, l’adjoint à l’urbanisme Alain Robert s’était exprimé sur le sujet; « pour la cheminée, elle a été validée par l’ABF ». « le projet est conforme à la réglementation que la ville de Nantes applique ».

« Robin des toits » Cela n’a pas empêché le collectif des « bains douches municipaux », lié à l’association « Robin des Toits » de se créer et d’inviter à signer une pétition dans l’intention de conserver la cheminée telle qu’elle est ». Le dernier numéro du magazine de quartier « le Magdeleine » en fait sa « une ». « quelles sont les nuisances, de telles installations, 200 sur Nantes, et dans le quartier combien? » L’équipe du Magdeleine « s’indigne aussi de voir de telles modifications sur la dernière cheminée du quartier, témoin de son passé populaire » et termine en assurant que l’adjoint à l’urbanisme les a assurés « de revoir et de suivre ce dossier ».

————————————————————————————

PRESSE-OCEAN – MARS 2009

TELEPHONIE. L’antenne des Olivettes contestée

LE COLLECTIF DURCIT LE TON

Catherine Choquet, adjoint au maire à la santé rencontre aujourd’hui le collectif des Bains Douches.

Les projecteurs se braquent à nouveau sur la cheminée de la discorde. Cette fois, un collectif, qui a déjà recueilli une centaine de signatures, a été crée pour contesté la mise en place imminente de trois antennes relais dans la cheminée. « nous avons envoyé des lettres recommandées, faisant par de nos inquiétudes, au Député-Maire, au Conseil Régional et au Conseil Général voilà une semaine, mais rien, aucune réponse. Nous éprouvons aussi des difficultés à avoir des informations à Urbana (direction générale urbanisme et aménagement de Nantes) sur l’implantation des antennes relais ».

Plusieurs collectifs

Du coup, le collectif s’est allié avec celui de St Herblain et d’Angers pour augmenter la pression. A Nantes, l’élue à la santé Catherine Choquet rencontre ce mercredi des habitants du quartier.

Au chapitre santé justement, le collectif rappelle le danger de ces antennes et brandit les rapports de scientifiques indépendants: « des effets de premier niveau, style trouble du sommeil, vertiges, perte de concentration, problèmes cardiaques…et plus grave, cancer, maladie auto-immunes… ». les collectifs demandent que soit appliqué « le principe de précaution et un contrôle indépendant ». dans le cas contraire, ils mettront tout en œuvre « pour s’opposer à tous travaux ».

———————————————————————————-

PRESSE-OCEAN AVRIL 2009

SOCIETE. LE COLLECTIF REMPORTE UNE VICTOIRE

BAINS DOUCHES : PAS D’ANTENNE

Une de plus. Les antennes relais tombent comme des mouches. La mairie annule le projet de celle des Olivettes.

Le collectif des Bains douches, qui militait contre l’installation d’une antenne relais dans le quartier des Olivettes a remporté une victoire. La mairie de Nantes vient de leur adresser une lettre dans laquelle elle annonce leur intention d’abandonner le projet.

Le projet initial, défendu par l’opérateur de téléphonie mobile orange, se traduisait par l’implantation de trois antennes relais dans la cheminée. Celle-ci devait parallèlement être arasée de trois mètres. L’ABF avait même validé ce projet.

« Aucune antenne relais ne sera implantée sur le bâtiment », précise Alain Robert, adjoint au maire dans sa lettre au collectif, « et ce, même si une autorisation d’urbanisme a été délivré en ce sens ». La raison ? « Le contrat du site liant la ville et l’opérateur est arrivé à échéance et ne sera pas renouvelé. Du coté de l’opérateur Orange, on s’étonne de cette décision. « Pour nous, cette implantation est primordiale car elle vient remplacer le relais qui se situait sur le parking Neptune », souligne Laurence Le Bott, responsable de la communication d’Orange. « Nous n’avons pour le moment reçu aucun retour de la mairie, notre demande date de la mi-mars ». C’est un deuxième camouflet pour l’opérateur contraint d’annuler cette semaine un projet d’antenne téléphonique à Saint Sébastien.