1967 Démolition du Lavoir

20 décembre 1966 – BULLETIN DE RENSEIGNEMENT

Service URBANISME

Objet: reconstruction de Bains Douches

Lors de sa réunion du 25 Novembre 1966, le Conseil Municipal a demandé qu’on recherche un autre emplacement pour l’installation des bains-douches du Quai de la Maison rouge, dont la reconstruction est envisagée.

Nous avons pris contact avec le Service des Bains et Lavoirs pour déterminer le périmètre, dans lequel devrait être implanté le nouvel édifice.

Pour tenir compte de la proximité de la rue Michel Rocher, il serait souhaitable de rechercher un emplacement du coté Nord de l’ancien bras de la Loire. Ceci conduirait à la recherche d’un emplacement dans le secteur de Sainte-Croix ou Saint Nicolas.

Nous avons effectue des recherches sur photographies d’avion et n’avons pu trouver un emplacement convenable, soit terrain libre, soit immeuble vétuste peu occupé.

Les seuls emplacements libres sont les terre-pleins existants mais ceux-ci ont déjà leur destination propre.

1° – chaussée provisoire en attendant la démolition de la maternité

2°- espace vert

3°- garage silo à voiture

La reconstruction d’un immeuble moderne de bains douches ne pourra se faire sans grosses difficultés financières dues à l’acquisition d’un immeuble dans le centre et au financement d’une installation moderne.

Ces dépenses seraient peu en rapport avec le nombre des entrées en continuelle diminution (42 000 en 1964, 41 000 en 1965) par suite de la rénovation urbaine qui ne pourra que se poursuivre dans les années à venir.

D’autres part l’élargissement partiel de la chaussée de la Madeleine peut être envisagé dans un avenir assez proche en attendant la réalisation complète d’une voie de 36m.. Le calibre minimum de 18 m pouvant être atteint avant démolition de la maternité. La rue des olivettes perdra alors son caractère de voie de transit et l’élargissement du débouché sur l’Allée baco, nécessaire actuellement le sera alors beaucoup moins.

Peut-être pourrait-on se contenter de raser la partie de l’établissement consacrée au lavoir qui ne présente plus aucune utilité, la chaufferie et les douches subsistant.

Ceci permettrait un élargissement à 20m du débouché de la rue des Olivettes et permettrait d’économiser une somme importante prévue pour la reconstruction d’un établissement dont la nécessité se fera de moins en moins au fur et à mesure de la rénovation des îlots du centre.

Avis du service des Bâtiments Communaux

l’amputation du bâtiment suivant tracé rouge du plan, laisse intactes les installations nécessaires au fonctionnement des bains-douches conservés- chaufferie – cheminée – réserves d’eau chaude – seule, la partie lavoir est supprimée.

Ce tracé laisse, d’autre part, la possibilité d’élargissement à 20m de la rue des Olivettes, ainsi que le préconise le service de l’urbanisme.

————————————————————————————–

13 sept.1967 DIRECTION GENERALE DES TRAVAUX de la Ville

Dégagement du carrefour rue des Olivettes- allée de la Maison Rouge

Après rescindement du bâtiment des Bains et lavoirs

Dans sa séance du 25 nov. 1966, le Conseil Municipal s’est montré favorable à la démolition de la partie d’immeuble abritant le lavoir, situé en bordure de la rue des Olivettes, de façon à permettre l’élargissement de cette voie à 20 m.

Cette opération, qui comprend l’élargissement à 12m de la chaussée de la rue des Olivettes et l’élargissement de courbes à moyen rayon (10m) de raccordement avec les rues adjacentes, aurait le mérite d’améliorer la visibilité, de facilité la giration des véhicules et permettrait d’instaurer un sens giratoire autour de l’ilot conservé (bâtiment bains douches) et d’établir 2 couloirs de circulation dans la partie de l’allée Baco comprise entre la rue des Olivettes et l’allée de la Maison Rouge.

Il serait très utile de réaliser d’urgence cette opération dont l’intérêt est incontestable.

L’ingénieur Subdivisionnaire