1907 Rapport B & L Nantes

1907 Rapport sur les Bains et Lavoirs de la ville

La ville de Nantes possède actuellement 2 établissements de bains populaires, l’un situé quai Baco dans le 4 ème canton et l’autre rue Dupleix dans le 6ème canton. Ces deux établissements comprennent chacun un lavoir. Il existe aussi dans le 1er canton, rue du Géneral Bedeau (anciennement rue Noire, un autre établissement ne comprenant qu’un lavoir. En 1889, un projet complet comprenant un lavoir et des bains avait été dressé, mais la construction du lavoir fut seule approuvé par le conseil municipal. La construction ayant été reconnue plus urgente que celle des bains.

L’établissement situé sur le quai Baco comprend un lavoir et des bains, sa construction remonte à 1856. les cabines de bains placées au rez de chaussée et au 1er étage sont au nombre de 53 dont 4 pour bains-douches.

Les bâtiments sont en très mauvais état, les menuiseries sont pourries, les enduits tombent et il n’existe plus que des traces de peinture anciennes et le matériel est dans un état complet de vétusté. L’installation du lavoir est très défectueux et ne répond plus aux besoins actuels, les appareils sont démodés et d’un fonctionnement difficile, aussi la ville n’en retire pas un bénéfice appréciable. Pour remettre cet établissement en parfait état on pourrait compter sur une dépense s’élevant environ à la somme de 50 à 60 000 francs, car tout en faisant des réparations aux bâtiments, il y aurait lieu de modifier l’installation et d’en faire un lavoir au moins semblable à celui de la rue Dupleix et peut être plus moderne. L’établissement du quai Baco dessert les 3, 4 et 5 ème canton et il a encore donné en 1906

35 513 bains ordinaires, 6 139 bains de Barêges, 15 bains de vapeur, 1 874 bains douches, 985 douches simples, 49 douches avec vapeur.

Ces derniers chiffres nous montrent que la suppression de cet établissement est impossible, elle provoquerait sans aucun doute des réclamations de la part de la population intéressée.

En conséquence, il y aurait peut être lieu de rechercher si dans le quartier, il ne serait pas possible de trouver un emplacement convenable pour le reconstruire à neuf et démolir ensuite l’établissement actuel dont le sol serait incorporé à la vois publique pour être transformé en placis.

L’Etablissement de la rue Dupleix comprend des bains et un lavoir. Il a été construit en 1899 et son installation est moderne et les bâtiments sont en bon état, il serait utile de repeindre les cabines et de faire émailler quelques baignoires. Il serait aussi utile de transformer le séchoir à air libre par un séchoir couvert, voir même par un séchoir a air chaud qui pourrait être construit dans le terrain servant actuellement pour l’étendage du linge.

Pendant l’année 2006, il a été donné dans cet établissement: 8356 bains ordinaires, 1248 bains de Barêges, 1699 bains douches. Cet établissement dessert le 6ème canton et une partie du 5ème.

L’Etablissement de la rue Noire

Le 3ème établissement municipal de la ville est situé dans le 1er canton, rue du Général Bedeau (rue Noire). Par suite d’économie, la construction des bains fut ajournée et le lavoir seul fut édifié. Le terrain appartenant à la ville occupe une surface de 4000 m, et il serait donc facile d’y construire un établissement de bains.

En résumé, nous estimons qu’il est indispensable qu’un établissement de bains et lavoirs soit conservé dans le 4 ème canton, soit qu’il soit reconstruit sur l’emplacement actuel, soit que l’on choisisse un autre terrain. Si on ajoute des bains à l’établissement de la rue du Général Bedeau, on pourrait peut être réduire le nombre de cabines et le ramener à 30 car les 3 et 5 ème canton pourraient être déservis par deux établissements au lieu d’un seul, d’où il ressort que le nombre de bains serait diminué dans l’établissement du quai Baco.

Publicités